Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 novembre 2011 3 09 /11 /novembre /2011 15:53

Comment te décrire?

Tu es l’être que j’attendais, sans ne plus l’espérer.

Je ne t’attendais pas, je ne m’attendais plus, et ce fut impromptu.

 
Comment t’écrire Je t’aime sans le chanter?

je voudrais danser, contre ton torse, la tête posée; tout près m’approcher.

En musique, te dire, viens m’embrasser!

 

Je voudrais que tu décides et que tu me guides avec tes bras limpides de clarté, sans vide...

Je voudrais que tu me serres fort, jusqu’à me voir soumise à ton corps...

Ton nom, qui se fait tant désirer, oui je voudrais le porter, le garder, l’adopter, puis surtout le partager.

Je voudrais obéir à tes mains en ayant qu’un seul maître: mon coeur, je voudrais mélanger nos odeurs, dans la sueur du bonheur.

Tu m’inspires un demain où nous irons à Rome, par tous chemins, un seul homme: me manque, et tout mon coeur est dépeuplé.

Oui tu es parfait, un peu plus chaque fois que je peux te découvrir, pardonne moi, de te dévêtir.


Comment me retenir?

Ai-je le droit de te recouvrir de moi?

Si tu étais une pierre, tu serais précieuse, tu serais un diamant, recherché, rare, fier, digne, un aimant m’attirant, amoureuse.

Un éclat, tu es sublime: brillant.

 

T’admirant, bien plus je t’estime énormément.

Je te respecte, tendrement, aveuglément, éblouie et muette, discrètement, je t’attends.

Je te regarde, avec tendresse, et attachement, comme une princesse guette son prince charmant.

Tu es si beau car tu dégages la beauté intégrale, car ton intérieur et ton corps débordent de charmes, car un peu plus chaque jour mes yeux t’avalent, car tu sais faire de moi la plus heureuse des femmes.

 

J’aime ce film qu’on regarde, notre scénario, j’aime quand tu montes tout en haut, tu es droit, ferme et doux quant il faut, tu es pour moi de tous, le plus beau!

Celui que je veux, que je voudrais, tu es tout ce que je voulais!

tout ce que je veux! tout ce que j’aimerais.

Tout ce que j’aimerai. Je t’aimerai toujours.

 

Car, comment à présent, t’enlever de moi?

où tu es entré, mon Amour.

Mon présent. mon toujours.

 

 

 
Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Amour Virtuel
  • : ma vie sur le net : mes joies et mes peines à travers mes différentes rencontres
  • Contact

Recherche

Pages

Liens